Le gouvernement dénonce la multiplication des attaques « physiques et verbales » ainsi que des « actes de destruction de biens publics et de matériels médicaux ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici