Cette affaire, présentée comme « une histoire qui n’en est pas une » par la Direction Départementale de la Sécurité Publique (DDSP), pose pourtant de nombreuses questions démocratiques sur la possibilité d’exercer son droit d’expression et de manifestation sans crainte de répression, et le fait de circuler dans la rue sans se retrouver fiché par les services de renseignements généraux.

Cet article Des manifestants reçoivent des amendes « sans contact » : fichés puis identifiés par vidéosurveillance est apparu en premier sur La Relève et La Peste.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici