« Vaîtes signifie étymologiquement guet, d’où le choix d’ériger une tour de Vigie, pour observer l’arrivée des pelleteuses, être moins facilement delogé.e.s et aussi comme symbole inversée de cette société de surveillance : nous observons aussi les puissants ! » explique Marion, l’une des vigies, par téléphone à La Relève et La Peste

Cet article Besançon : la Vigie des Vaîtes lutte depuis un mois pour sauver 34 hectares de terres fertiles et des espèces protégées est apparu en premier sur La Relève et La Peste.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici