Anne Vignot, récemment élue maire de Besançon, se dit ouverte au dialogue avec les occupants des Jardins des Vaîtes, à une condition : qu'ils démontent la tour en bois construite à la main, qui culmine à près de 10 mètres. Les zadistes ne l'entendent pas de cette oreille.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici