Après quatre mois de confinement dans le Grand Buenos Aires, les autorités préparent un « retour graduel à la normalité ». Le président Alberto Fernandez tente de préserver le consensus politique bâti autour de sa gestion de la pandémie.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici