Mise en service au début de juin, alors que l’épidémie due au coronavirus était en phase descendante, l’application est peu utilisée, avec moins de 1,5 million d’utilisateurs, selon un bilan du gouvernement établi le 23 juin.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici