La jeune militante chinoise Ou Hongyi participe aux grèves scolaires pour le climat depuis le début du mouvement, en 2018. Ce qui lui a valu un dur avertissement de la part des autorités : elle ne pourra retourner à l’école que si elle cesse son activisme.

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici