« La fin de la nature ? » (2/6). Chez les philosophes grecs, les humains font partie de la nature. Mais tout change avec l’avènement du christianisme, puis de la modernité. Dès le XVIe siècle, et plus encore du siècle suivant, les progrès de la pensée scientifique vont rendre le dualisme entre l’homme et le reste du monde quasiment irréversible.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici