Une étude parue ce vendredi dans la prestigieuse revue "Science" montre l'importance de l'activité humaine dans le bruit de fond sismique. Éric Larose, chercheur CNRS à Grenoble (Isère) est l'un des auteurs de l'article.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici