Pompiers, secouristes, aides-soignants, étudiants en santé sont, désormais, autorisés à réaliser les prélèvements pour tester le Covid-19, afin de pallier le manque de bras dans les laboratoires.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici