Le cas de Maurice, recueilli bébé par un couple en Corrèze, mobilise les foules : ce paisible sanglier risque en effet d’être confisqué, voire abattu, car il n’a pas été déclaré par ses maîtres.

Liberation.fr

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici