Parmi les décisions prises lors du Conseil de défense écologique lundi, l’interdiction des terrasses chauffées provoque déjà la levée de bouclier des cafetiers. Le président de la branche café de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie Laurent Lutse dit craindre des fermetures de commerces en cascade. 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici