Publiée dans la revue Proceedings of the Royal Society B, les résultats de leur étude sont pour le moins inquiétants, notamment sur la difficile adaptation des microbes, qui consomment normalement ce puissant gaz à effet de serre avant qu’il n’atteigne l’atmosphère, au changement du cycle du méthane.

Cet article Antarctique : une fuite sous-marine de méthane alarme les scientifiques est apparu en premier sur La Relève et La Peste.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici