Des données, obtenues par la commission d’enquête parlementaire et que « Le Monde » a pu consulter, montrent qu’au pic de l’épidémie, les plus de 75 ans ont eu un accès limité aux services de réanimation.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici