Pendant le confinement, les chasseurs ont le droit de pratiquer leur activité dans leur département, pour éviter que les sangliers ou chevreuils ne prolifèrent et provoquent des dégâts. Le "strict minimum", assure le ministère de la Transition écologique. Mais dans la réalité, ces dérogations sont plus larges…

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici