En s’attaquant aux vaisseaux sanguins du cœur, le virus laisse parfois des traces visibles à l’IRM.Ces petites inflammations ou cicatrices pourraient augmenter le risque de complications cardio-vasculaires.

Lire l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici