C'est en transformant ce qu'on appelle la chaleur fatale émise par l'usine que près de 800 logements seront chauffés dans un avenir proche à Vienne (Isère). Un moyen de réduire les émissions de CO2 et de faire diminuer – un peu – la facture pour les ménages.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici