Dans un texte signé par près de 500 d’entre eux, les guides-conférenciers alertent sur le sort de leur profession, oubliée des 18 milliards d’euros du plan tourisme, alors qu’elle était déjà asphyxiée avant la crise sanitaire par la réforme de l’assurance-chômage et la concurrence déloyale.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici