Le ministère de l’Agriculture a annoncé, jeudi, que ces pesticides “tueurs d’abeilles” pourraient de nouveau être utilisés l’année prochaine, afin de soutenir la filière sucrière touchée par la jaunisse de la betterave. Les associations écologistes s’indignent.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici