“Au moins 350 tonnes” de fioul ont été pompées mais le bateau menace de se fissurer en deux, voire trois morceaux. Deux cuves sont pour l’heure intactes mais pourraient se briser sur les récifs, craint Jean-Luc Émile du groupe de presse mauricien Défimédia.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici