Le cultivateur s’est retrouvé à l’hôpital. Les vandales risquent jusqu’à cinq ans de prison pour « destructions et dégradations par moyen dangereux ».

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici