D’abord, la Sibérie a connu des températures extrêmes. Puis, plus à l’ouest, dans le Svalbard, à mi-chemin entre la Norvège et le pôle Nord, le thermomètre a affiché des températures allant jusqu’à 10 °C au-dessus des normales saisonnières pendant plusieurs jours. Ces phénomènes, qui se sont accompagnés d’incendies hors normes et d’une fonte accélérée des glaciers et du permafrost, inquiètent ceux qui vivent au milieu de cet écosystème fragile. A l’avant-poste du réchauffement climatique, ils nous expliquent pourquoi ce qu’ils observent aujourd’hui nous concerne déjà. 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici