Les hospitalisations, en revanche, continuent globalement de refluer. Paris et les Bouches-du-Rhône passent en zone de « circulation active du virus ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici