Le 23 juillet, Emmanuel Macron avait vivement critiqué les « violations » des souverainetés grecque et chypriote par la Turquie.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici