En juillet, 20 600 kilomètres carrés ont brûlé dans les neuf Etats du bassin amazonien, malgré les dénégations du président d’extrême-droite. Les savanes de la région du Cerrado sont particulièrement touchées.

Liberation.fr

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici