Durant l’été 2019, la forêt amazonienne brûlait entraînant une mobilisation mondiale pour sa sauvegarde. Mais cette année, il y a eu “plus d’incendie en juin, plus en juillet et nous allons finir le mois d’août avec autant de feux que l’an dernier”, selon la scientifique Ane Alencar.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici