L’expression est employée par ceux “qui ont toujours nié la réalité scientifique de la crise de la biodiversité”, explique l’eurodéputé (Renew Europe) Pascal Canfin, mardi sur France Inter.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici