Mardi, le capitaine du vraquier japonais « MV Wakashio », à l’origine de la catastrophe, et son adjoint ont été traduits en justice. L’enquête se poursuit.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici