Mardi, le capitaine du vraquier japonais « MV Wakashio », à l’origine de la catastrophe, et son adjoint ont été traduits en justice. L’enquête se poursuit.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici