« Comment peut-on sérieusement aujourd’hui prétendre défendre la biodiversité et accorder de telles dérogations ? », s’interrogent les 14 organisations, dont Générations futures, Greenpeace ou WWF France, dans une lettre au ministre de l’Agriculture.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici