Le gouverneur a déclaré l’état d’urgence, alors que le nombre d’hectares brûlés a déjà dépassé le total de l’année 2019. En cause, des milliers d’éclairs secs et une canicule historique.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici