Le gouverneur a déclaré l’état d’urgence, alors que le nombre d’hectares brûlés a déjà dépassé le total de l’année 2019. En cause, des milliers d’éclairs secs et une canicule historique.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici