De mai à août, le pays a enregistré plus de 30 000 morts naturelles de plus que les années précédentes. A Soweto, quartier de Johannesburg durement touché par le Covid-19, les funérariums peinaient à faire face à la demande.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici