Les enfants âgés de moins de 18 ans au moment des faits devraient être majoritairement bénéficiaires du règlement du volet civil de ce scandale sanitaire.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici