L’activité de croisière pâtit de l’absence de la clientèle internationale. Résultat : le taux de remplissage des vedettes stagne autour de 40 % depuis le début de l’été.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici