Et si les animaux étaient abattus à la ferme, plutôt que dans des abattoirs industriels ? Préoccupés par leur bien-être, plusieurs éleveurs français cherchent à reprendre la main sur la mise à mort de leurs bêtes. Rencontres.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici