Dans la capitale mexicaine, ce sont des camions-citernes qui, depuis des années, approvisionnent certains quartiers en eau. Et la pénurie est telle qu’elle fragilise même les fondations de la cité, qui s’affaisse par endroits, rapporte l’essayiste sud-africaine Rosa Lyster. Une situation emblématique de ce qui attend de nombreuses métropoles dans le monde. 

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici