Dans la capitale mexicaine, ce sont des camions-citernes qui, depuis des années, approvisionnent certains quartiers en eau. Et la pénurie est telle qu’elle fragilise même les fondations de la cité, qui s’affaisse par endroits, rapporte l’essayiste sud-africaine Rosa Lyster. Une situation emblématique de ce qui attend de nombreuses métropoles dans le monde. 

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici