Précarisés et sans possibilité d’aller dans leur pays d’origine, de nombreux habitants sont restés chez eux. Les municipalités et l’Etat ont débloqué des budgets pour financer des activités.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici