Sur France Inter mercredi, le premier ministre a annoncé une aide de 2 milliards d’euros mais aussi le port du masque obligatoire et une capacité d’accueil réduite de moitié en zones « rouges ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici