Cette fois, les assaillants n’ont eu le temps que d’infliger des blessures légères à un cheval. Depuis février, ces actes de cruauté sur des équidés se multiplient partout en France.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici