Cette fois, les assaillants n’ont eu le temps que d’infliger des blessures légères à un cheval. Depuis février, ces actes de cruauté sur des équidés se multiplient partout en France.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici