Un médecin installé dans le Jura a affiché dans son cabinet un message affirmant à tort qu’il n’y avait pas de surmortalité liée au coronavirus au printemps.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici