Fortement touché par la crise sanitaire, le secteur va bénéficier d’une aide spécifique de 432 millions d’euros. Mais le maintien des jauges limitées en zone rouge rend la reprise très incertaine.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici