La province de Parwan, au nord de Kaboul, a été ravagée mercredi 26 août par une soudaine montée des eaux due aux pluies de l’été. Un bilan provisoire fait état de plus de 150 morts, alors que la presse dénonce la négligence coupable des autorités.

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici