SÉRIE D’ÉTÉ (7/7) – Dans les années 1950, alors que la France s’engouffrait dans la culture de masse, Roland Barthes décrivait un enchevêtrement d’objets, d’œuvres et de symboles. D’autres «mythologies» ont, depuis, bouleversé la décennie écoulée. En 2020, le pangolin, inoffensif fourmilier, s’impose comme le symbole d’une mondialisation devenue folle.

Lire l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici