En contexte de confinement, la fracture numérique a amplifié la fracture éducative, explique la directrice générale de l’Unesco dans un entretien au « Monde ». L’organisation a lancé, le 26 mars, une Coalition mondiale pour l’éducation.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici