Face à la montée en puissance des critiques, les chasseurs tentent de séduire l’opinion publique : fini la caricature du viandard bourru, aviné, chère aux Inconnus. Ils se présentent désormais comme des défenseurs modernes de la nature.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici