La chercheuse en sciences de gestion Sandra Laporte détaille, dans une tribune au « Monde », le mécanisme par lequel les sociétés les plus inégalitaires connaissent la plus forte prévalence de l’obésité.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici