Quelque 110 des 395 hectares de la zone naturelle du Carnet (Loire-Atlantique) doivent être artificialisés pour permettre les travaux d’extension du port, menaçant des espèces protégées.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici