Quelque 110 des 395 hectares de la zone naturelle du Carnet (Loire-Atlantique) doivent être artificialisés pour permettre les travaux d’extension du port, menaçant des espèces protégées.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici