Europe 1 révèle que l’entreprise a laissé s’écouler des eaux mêlées à des restes de ciments et de plastique dans la Seine. Pour une association, cette pollution est volontaire.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici