Antoine Frérot, PDG de Veolia, se dit « sûr à 100 % » que son opération aboutira. Il la qualifie d’« amicale », ce qui suscite l’indignation chez Suez, dont les dirigeants n’ont été prévenus que quelques heures avant l’annonce de ce rachat qu’ils jugent au contraire inamical.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici