Le professeur est accusé par la Société de pathologie infectieuse d’avoir fait la promotion d’un traitement dont l’efficacité n’a pas été prouvée. Huit autres infractions au code de la déontologie médicale sont signalées.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici