Le ministre de la santé reconnaît l’attente qui existe dans les laboratoires et promet une amélioration de l’accès aux tests « d’ici deux, trois semaines ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici